top of page

Journée Mondiale des Océans 2023

Dernière mise à jour : 17 juil. 2023

Les 20 ans du Grand Cul-de-sac Marin aux sites RAMSAR


Comme chaque année, le 8 juin est l’occasion de célébrer la Journée Mondiale des Océans. L’année 2023 marque les 20 ans d’inscription du Grand Cul-de-sac Marin (GCSM) sur la liste des sites RAMSAR. Cette dernière désigne les « Zones Humides d’importance Internationale » qui répondent à des critères tels que la présence d’espèces vulnérables de poissons et d’oiseaux.

Le GCSM est un lieu remarquable, riche en biodiversité qui abrite de nombreuses espèces patrimoniales de Guadeloupe. Il est bordé par des mangroves, des forêts marécageuses et des marais herbacés sur plus de 5 000 hectares et la baie est refermée presque entièrement par une barrière de corail qui s’étend sur 39 km entre Sainte-Rose et Vieux-Bourg. Elle est la plus longue barrière de corail des petites Antilles. Ce lagon est parsemé d’ilets (îlet Fajou, îlet Christophe, îlet la Biche, îlets Carénage) qui représentent autant de lieu d’accueil d’une avifaune migratrice.

La baie collecte également l’eau des rivières qui descend des montagnes de la Basse-Terre dont la principale est la Grande Rivière à Goyaves mais également celle des canaux en provenance de la Grande-Terre tel que le Canal de Belle-plaine.

Ces liaisons terre-mer sont le berceau des mangroves qui constituent le passage entre l’eau provenant des terres émergées vers celle de l’océan. Cette continuité est le théâtre d’échanges perpétuels entre les deux milieux dont découlent de nombreuses conséquences :

  • Transfert de pollution ;

  • Passage d’espèces (continuité écologique) ;

  • Création d’écosystèmes spécifiques (adaptation des espèces au milieu saumâtre) ;

Face à ce constat, l’Office de l’Eau de la Guadeloupe souhaite consacrer les JMO 2023 à l’interface de connexion entre terre et mer que constitue le littoral de la pointe Allègre.


Présentation du site

Située à l’extrémité Nord de l’île de la Basse-Terre sur le territoire de la commune de Sainte-Rose, la Pointe Allègre est une aire protégée (AP) ce qui signifie selon la définition de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), que c’est « un espace géographique clairement défini, reconnu, consacré et géré, par tout moyen efficace, juridique ou autre, afin d'assurer à long terme la conservation de la nature, des services écosystémiques et des valeurs culturelles qui lui sont associés ».

Au-delà de sa biodiversité et de sa richesse paysagère, la Pointe Allègre est un espace à forte valeur patrimoniale par son histoire. En effet, en 1635 ce fut le site de débarquement des premiers colons français en Guadeloupe, qui ont bâti la commune de Sainte-Rose.

Aujourd’hui propriété du Conservatoire du Littoral, ce site propose un sentier pédestre permettant la découverte d’une côte découpée traversant l’Anse de Nogent, l’Anse Vinty, la plage des Amandiers et la Pointe Madame. Les paysages se composent de vastes prairies rases, ponctués de bosquets isolés cachant des zones de mangrove et des mares. La pointe venteuse et les anses désertes renforçant cet aspect sauvage.





58 vues

Comments


bottom of page