Projet ATTENTIVE - Assainissement des eaux usées adapté au contexte Tropical par Traitement ExteNsifs uTilisant des Végétaux  

Depuis 2016 l’Office de l’Eau Guadeloupe est partenaire du projet ATTENTIVE (Assainissement des eaux usées adapté au contexte Tropical par Traitement ExteNsifs uTilisant des Végétaux) dont l’objectif est de valider les dimensionnement de filières d’assainissement de type filtres plantés de roseaux (FPR) ou filtres plantés de végétaux (FPV) pour le contexte tropical. 

Le filtre planté de végétaux est un procédé largement développé dans l’hexagone. Un projet pilote dimensionné à 120 Equivalent habitants (EH) a été installé à l’Ecole des Mangles à Petit Canal par la Communauté d’Agglomération du Nord Grande Terre (CANGT) pour le traitement des eaux usées de l’école. Cette technique d’épuration s’inspire des capacités épuratoires naturelles des écosystèmes des zones humides. C’est une filière robuste, efficace, extensive, qui peut fonctionner entièrement sans électricité en fonction des contraintes topographiques. Elle nécessite cependant une superficie importante en fonction de son dimensionnement et peut donc être utilisée surtout dans le cadre de nouveaux projets de construction. 

Les partenaires du Consortium du projet sont : l’Office de l’Eau Martinique(ODE972), l’Office de l’Eau 971 Guadeloupe(OE971), l’INRAe (ex IRSTEA CEMAGREF), le Syndicat Intercommunal du Centre et du Sud de le Martinique (SICSM), la société COTRAM, l’office français de la Biodiversité (OFB) (ex ONEMA), Communauté d’Agglomération du Nord Grande-Terre (CANGT) 

 

L’implantation des FPV dans l’espace caribéen, à l’aide d’échanges et de partages d’expériences entre les différents partenaires, implique un changement d’échelle qui renforce le caractère structurant et innovant du projet.  

C’est ainsi que le projet CARISAN de coopération inter Caraïbes pour la valorisation des filtres plantés de végétaux pour le traitement des eaux usées, regroupe plusieurs partenaires caribéens en partenariat avec l’Office International de l’Eau (OIEau) : l’Office de l’Eau de Martinique (ODE), l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement (INRAE), l’Agence française de Développement (AFD) auxquels il convient d’ajouter les partenaires extracommunautaires que sont l’Instituto Nacional de Recursos Hidraulicos (INRH) de Cuba, la DOWASCO (Dominica Water And Sewerage Company Limited), la WASCO (Water & Sewerage company, Sainte Lucie), la CAWASA (Caribbean Water & Sewerage association inc). Il s’inscrit dans le cadre du programme INTERREG Caraïbes 2014-2020. 

 

 

Projet Promotion et développement du Génie Végétal en Guadeloupe  

Depuis 2016 l’office de l’Eau participe à la promotion et au développement du génie végétal pour la protection des berges des cours d’eau. 

L‘Office de l’Eau a accompagné financièrement le parc national de Guadeloupe (PNG) pour la mise en œuvre de l’Action 1 : Mise en place d'une typologie des ripisylves dans l'objectif de définir des espèces adaptées aux techniques de génie-végétal sur les berges de rivières, du parc national dans le cadre du projet PROTEGER.  

Le projet de PROmoTion et dÉveloppement du Génie Écologique sur les Rivières de Guadeloupe ou projet « PROTÉGER » est piloté par le Parc National de la Guadeloupe (PNG), en partenariat avec l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement (INRAE), l’Université des Antilles (UA), la Région Guadeloupe, l’Office de l’eau et la DEAL Guadeloupe. Il est financé par l’Union Européenne via son fonds européen de développement régional (FEDER), et par l’Office Français pour la Biodiversité (OFB). 

 

Ce projet vise à préserver la biodiversité des milieux aquatiques de Guadeloupe, tout en protégeant la population et leurs biens des risques encourus lors des crues de rivière ou des évènements cycloniques, grâce à l’utilisation de techniques de génie végétal 

 

             

                                                          https://genie-vegetal-caraibe.org

 

L’Office de l’Eau accompagne également les associations dans le développement et la mise en œuvre d’actions d’Etude floristique et phytosociologie de berges de rivières 

 

Collecte des déchets de l’agrofourniture : Emballages vides de Produits Phytosanitaires (EVPP), Emballages Vides de Produits Fertilisants (EVPF), Produits Chimiques Non Identifiés (PCNI) et Produit phytopharmaceutique non utilisable (PPNU). 

 

Chaque année la production agricole génère la consommation de différents intrants et fertilisants et la production de déchets divers : 

  • EVPF Emballage vide de produit fertilisant. 

  • EVPHEL Emballage vide de produit d’hygiène des élevages laitiers. 

  • EVPP Emballage vide de produit phytopharmaceutique 

  • FAU Film agricole usagé. 

  • PAU Plastique agricole usagé 

  • PPNI Produit phytopharmaceutique non identifiable. 

  • PPNU Produit phytopharmaceutique non utilisable. 

 

En Guadeloupe la gestion de ces déchets est réalisée via la mise en place de collectes annuelles auprès des agriculteurs.   

 

Depuis 2015 l’Office de l’Eau Guadeloupe cofinance la collecte de certains déchets d’agrofourniture (EVPF, EVPP, PPNU, PPNI) et les actions de communication-sensibilisation inhérentes à cette collecte.  

 

Les autres déchets tels que les Plastiques Agricoles Usagés (PAU), les films plastiques de paillage ne sont pas éligibles aux aides des Agences et des Offices de l’Eau. 

 

L’Office de l’Eau a ainsi accompagné la Chambre d’Agriculture pour le financement des collectes 2015, 2016 et 2017. 

 

En 2016 l’Office de l’Eau a également attribué à la Chambre d’Agriculture une subvention pour la réalisation d’une étude ayant pour objectif la création d’une filière pérenne de gestion des intrants agricoles en fin de vie en Guadeloupe. 

Cette étude a permis en 2017 la mise en œuvre de l’éco organisme AGRIVALOR Guadeloupe, qui est chargé d’assurer, en lieu et place de la Chambre d’Agriculture, la collecte des éco contributions des importateurs de produits phytopharmaceutiques et la gestion opérationnelle et financière du dispositif de collecte (collecte, transport et traitement des déchets). 

 

 

                                                                 https://agrivalor-gp.fr/ 

 

 

 

Mise en place de systèmes alternatifs de stockage d’eau potable à destination des établissements sensibles 

 

Afin de permettre aux publics sensibles et fragiles un accès sécurisé à l’eau potable durant la situation de crise de l’eau qui affecte durablement le département, l’Office de l’Eau Guadeloupe a lancé en 2018 un appel à projet pour la mise en place de système alternatif de stockage de l’eau potable à destination des établissements dits sensibles tels que les établissements de santé médicaux et paramédicaux du secteur public et privé, établissements scolaires maternelles, primaires et collèges. 

 

Fruit d’une réflexion en interne des experts de l’Office et d’une volonté forte de l’établissement de trouver des solutions pratiques aux difficultés rencontrées faute d’eau potable en continu (fermetures d’établissements scolaires, reports d’interventions médicales…) sur le territoire guadeloupéen, la mise en œuvre de ce type de dispositif innovant est une première en Guadeloupe. 

Pour mettre en place ces dispositifs innovants sur le territoire, l’Office de l’Eau Guadeloupe a initié un partenariat avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) afin de développer un référentiel technique composé de diverses recommandations destinées à réduire au maximum le risque sanitaire lié au stockage d’eau potable dans des réservoirs. 

 

Les matériaux utilisés (cuve ou citerne, pompe, réservoir surpresseur, joints et préfiltre) doivent impérativement avoir une Attestation de Conformité Sanitaire (ACS). En cas de stockage plus important, des dispositifs de stérilisation par lampe Ultra-Violet(UV) ou des dispositifs de rechloration sont installés en complément par des installateurs qualifiés et être maintenus régulièrement. 

 

Le dispositif de stockages d’eau doit être installé, sur une dalle, dans un local en béton ou en bois respectant les normes parasismique et para-cycloniques. Ce local technique a plus spécifiquement pour rôle de : 

  • Protéger la citerne du rayonnement solaire UV qui engendre une augmentation de la température de l’eau (dégazage du chlore plus rapide, risque de prolifération d’agents pathogènes) et affecte les matériaux ; 

  • Empêcher l’intrusion d’espèces nuisibles, notamment les rongeurs. La ventilation du local étant toutefois recommandée, l’installation de grillage sur les ouvertures est vivement conseillée 

  • Protéger les dispositifs contre les actes de vandalisme ou de malveillance  

 

 

 

Dans le cadre de sa mission de formation et d’information l’Office de l’Eau développera prochainement avec ses partenaires des sessions de formation à destination des personnels en charge de l’exploitation, du suivi et de l’entretien des dispositifs de stockage d’eau. 

 

Forts des résultats satisfaisants de l’Appel à projet lancé en 2018, au regard, de surcroît, de la crise sanitaire liée à la pandémie COVID-19, l’Office de l’Eau, la Région, la Préfecture et l’Agence Régionale de Santé ont lancé, en octobre 2020, un nouvel appel à projets dédié à la mise en place de systèmes alternatifs de stockage d’eau potable à destination des établissements scolaires du primaire du territoire guadeloupéen. 

 

 

Mallette pédagogique PEDAG’EAU 

 

Sous l’impulsion de sa Direction et dans le cadre d’une convention de partenariat avec le Pole Relais Zones Humides tropicales (PRZHT) et le Comité français de l’UICN, l’Office de l’Eau a initié le développement d’outils pédagogiques spécifiques à la Guadeloupe visant à : 

  • Protéger durablement les milieux aquatiques sensibles ; 

  • Sensibiliser le public aux enjeux de préservation de ces écosystèmes afin d'aboutir à une prise de conscience de ces enjeux et à l'éveil d'un intérêt de préservation voire de restauration des milieux. 

 

Développée en 2019-2020 en partenariat avec une équipe pédagogique constituée par le rectorat de Guadeloupe, la mallette Pédag’Eau de l’Office de l’Eau se définit comme suit :  

 

  • Un Théâtre « KAMISHIBAI » au format A3  

  • Un Maquette 3D du grand et du petit cycle de l’eau en Guadeloupe  

  • Des Planches d’identification  

  • Un Kit naturaliste de terrain (sac d’observation, outil subaquatique, microscope, épuisette, refractomètre, loupes, jumelles) 

  • Un Jeu de familles  

 

 

Afin de faire connaître au plus grand nombre la mallette pédagogique ainsi que la maquette 3D, l’Office de l’Eau Guadeloupe a confié à l’équipe du PRZHT le soin de programmer :  

  • Des interventions en classes et sur le terrain dans le courent de l’année scolaire 2020-2021, à l’échelle de tout l’archipel (équité territoriale) ;  

  • Des présentations lors de manifestations grand public et de rencontres de professionnels.  

3_LOGO AGRIVALOR.png