Office de l'eau de la Guadeloupe

L’eau, on n’en a jamais assez…

L’eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d’eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d’eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Néanmoins, il faut noter que la teneur totale en eau du corps humain est fonction de plusieurs facteurs. Elle dépend de la corpulence : plus une personne est maigre, plus la proportion d’eau de son organisme est importante. Elle est liée également à l’âge : elle diminue avec les années, car plus les tissus vieillissent, plus ils se déshydratent, l’eau étant remplacée par de la graisse.

La concentration de l’eau varie d'un organe à l'autre. Elle n'est donc pas répartie uniformément dans le corps,


Entrées et pertes d’eau dans l’organisme


L'organisme élimine quotidiennement au moins 2 litres d'eau via la transpiration, la respiration et les excrétions. L'être humain compense ces pertes par les boissons et les aliments qu'il consomme.

Entrées et pertes d’eau d’un corps humain adulte :
Entrées :
   Boissons 47%  
 
   Nourriture solide 40%  
 
Sorties :
   Évaporation cutanée sudation 20 à 30 %  
 
   Excrétion (principalement l’urine), 52 à 65%  
 
   Métabolisme 13%  
 
   Respiration 15% (évaporation pulmonaire)  
 
 

Les quantités d’eau perdues varient en fonction des conditions atmosphériques et des activités : plus la chaleur et/ou l’activité physique sont importantes, plus la transpiration est abondante. Pour maintenir l’organisme en bonne santé, les pertes en eau doivent toujours être compensées par les apports.

 

Il faut boire un minimum de 1,5 litres d’eau par jour en plusieurs prises et surtout ne pas attendre d’avoir soif. La soif est d’ailleurs un mécanisme par lequel l’organisme " avertit " qu’il est en état de déshydratation et c’est pourquoi il n’est pas bon d’attendre d’avoir soif pour boire.


L'eau, qui circule dans le corps, est nécessaire à tous les fonctionnements physiologiques de l'organisme. Elle intervient par exemple dans la circulation sanguine, l'hydratation des tissus, la digestion des aliments, la thermorégulation et la communication hormonale entre les organes.

Enfin, sans apport d’eau d’aucune sorte, l’être humain ne peut vivre plus de deux ou trois jours ; s’il boit sans manger, il peut survivre environ quarante jours, à condition de ne fournir aucun effort.



Nous avons 113 invités et aucun membre en ligne

ensemble aujourd'hui, pour l'Eau de demain