Office de l'eau de la Guadeloupe

Schéma Directeur Eau potable

 

Un Schéma Directeur D'alimentation en Eau potable (SDAEP) est un outil de diagnostic, de programmation et de planification des investissements, élaboré à partir d'un état des lieux complet de réseau d'eau potable.

L'objectif est de hiérarchiser et de planifier dans les 20 à 30 prochaines années, les études et les travaux qui permettront l'amélioration et la viabilité du réseau d'eau potable d'une collectivité.

Le SDAEP se construit en 3 phases :

1° État des lieux et diagnostic du réseau

2° Campagne de mesures et modélisation du réseau

3° Programmation des investissements

Première phase

 

La première phase du Schéma Directeur est un état des lieux du réseau d'eau potable.

Cet état des lieux du réseau comprend :

   les prélèvements (sources, captage en rivière, forage d'eau souterraine)
   les unités de traitement et les ouvrages de stockage (Réservoirs)
   les ouvrages de fonctionnement du réseau (pompes, sur presseurs, brise charge)
   les éléments de contrôle (compteurs)
   les conduites (matériau, état, diamètre) et une remise à jour des plans du réseau
   le recensement des fuites.
 

Deuxième phase

 

La deuxième phase est une campagne de mesures sur le réseau et sa modélisation

Une campagne de mesures est réalisée sur un délai d'une semaine.

Sont mesurés dans cette campagne :

   le débit (la quantité d'eau dans une section de passage). 
   la pression
   le chlore (principal élément de la désinfection dans le réseau).
 

Un modèle du réseau est créé à partir de l'exploitation des mesures et des éléments du diagnostic réalisé en phase 1.

Ce modèle s'apparente à une représentation schématique du fonctionnement du réseau d'eau potable de la collectivité.

Les premiers éléments problématiques actuels (fuite, suppression ou manque de pression, surplus ou manque de chlore) du réseau sont dégagés et mis en évidence.

Troisième phase

 

La 3ème phase est la programmation des travaux et des investissements sur les 20 à 30 prochaines années.

A partir des données de l'état des lieux en phase 1, différents scénarios sont élaborés (la croissance de la population, la diminution de la consommation d'eau des usagers particuliers, l'arrivée de nouvelles entreprises...) dans le but d'anticiper le futur fonctionnement du réseau et les problèmes afférents (prolongement du réseau, augmentation de la capacité de production ou de stockage …)

Le réseau est ensuite testé en fonction des hypothèses retenues.

Les réactions du modèle à partir de ces tests, permettent de choisir, et de prioriser, les solutions adaptées, et de programmer ainsi les travaux et études à effectuer.

Une étude économique est couplée aux programmes de travaux afin d'évaluer l'impact sur le coût de l'eau, et donc sur son prix.

Le document final est un document d'aide à la décision qui privilégie une approche globale et sur le long terme.



Nous avons 136 invités et aucun membre en ligne

ensemble aujourd'hui, pour l'Eau de demain